• Le livre des Entretiens de Millançay 2008

    Le livre des Entretiens de Millançay 2008

  • Qui sommes-nous ?

    Créé et animé par Eric Grelet, graphiste et dessinateur humoristique, membre du conseil d'administration du Comité de soutien, ce blog est le complément du site de l'association Intelligence Verte, créée par Philippe Desbrosses. Il a pour objectif de vous informer de toutes les actions menées pour sauver la ferme bio de Sainte-Marthe et d'être un outil d'échanges et de propositions à la disposition de tous les sympathisants de notre cause.
    • Album : LE LIVRE DE DESSINS !
      <b>couvlivreric3.jpg</b> <br />
  • décembre 2020
    L Ma Me J V S D
         
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

« Au Petit Colibri »

1er mars 2009 : Richard Wallner nous donne les dernières nouvelles de sa lutte pour exister.

 

« Les VERTS m’apportent leur soutien lors d’une visite médiatique de la ferme par leur secrétaire national, Cécile Duflot : Voir le reportage vidéo et les réactions dans la presse.

Pour m’aider, rejoignez la mobilisation sur mon site internet, par exemple, faites circuler la vidéo “Au Petit Colibri” du réalisateur Marc-Antoine Deprat.

Merci à chacun de l’aide qu’il pourra apporter.
Nous vivons une époque folle… surement très formatrice ! Faut juste avoir l’énergie de passer à travers… et pour cela rester seul ne semble pas la meilleure stratégie…
»
Richard

http://www.dailymotion.com/video/x76ap3
Réalisateur : Marc-Antoine Deprat

 

Marsac : « Au Petit Colibri », écologique, économique… la ferme de demain ?

Depuis 2005, Richard Wallner se bat contre l’administration locale pour faire vivre son projet d’ECOLIEU, « Au Petit Colibri » où se pratique l’agriculture naturelle au sein d’une conception permaculturelle du site. Aujourd’hui Richard Wallner fait appel à l’aide des médias afin de réaliser son rêve : créer un espace d’agriculture écologique totalement autonome et en symbiose avec l’équilibre naturel.

source : Ecolopresse – 26-02-2009

En savoir plus :

Au Petit Colibri

Ecolopresse

Radio Fréquence Terre

2 Réponses à “« Au Petit Colibri »”

  1. Richard Wallner dit :

    Bonjour,
    je suis Richard Wallner, concepteur et agriculteur de la ferme Au Petit Colibri.

    Des nouvelles : Les VERTS m’apportent leur soutien lors d’une visite médiatique de la ferme par leur secrétaire national, Cécile Duflot :
    Voir le reportage vidéo et les réactions dans la presse : http://aupetitcolibri.free.fr/VIDEOS/Soutien_national_des_VERTS.html

    Pour m’aider, rejoignez la mobilisation sur http://aupetitcolibri.free.fret, par exemple, faites circuler la vidéo « Au Petit Colibri » du réalisateur Marc-Antoine Deprat : http://aupetitcolibri.free.fr/NOUS_AIDER/Film1_Defense_Colibri.html

    Merci à chacun de l’aide qu’il pourra apporter,
    nous vivons une époque folle…surement très formatrice ! Faut juste avoir l’énergie de passer à travers… et pour cela rester seul ne semble pas la meilleure stratégie…
    Richard

  2. Richard Wallner dit :

    Proposition :

    DÉVELOPPONS UNE AGRICULTURE ÉCOLOGIQUE MODERNE
    10 conseils pour un laboratoire à l’échelle de la Planète

    Comprenons-nous la Nature ? Fonctionne t-elle mal au point de devoir lutter contre elle ? Or les découvertes de la science du vivant et l’observation des écosystèmes sauvages, confirment qu’elle fonctionne très bien…

    L’agriculture écologique moderne part de ce constat et dès lors travaille avec la Nature, vaste champ d’étude, première partie d’une révolution agricole.

    Seconde partie de cette révolution : le local au service du global. Multiplier les petites fermes de proximité, dans chaque pays, dans chaque village pour une production à faible impact environnemental, socialement responsable et capable de nourrir la population mondiale.

    1- Formons-nous nous-mêmes : Osons apprendre le monde vivant par nous-mêmes ; observons, retardons au maximum notre envie d’intervenir face au problème. Ne pas intervenir du tout sur des parcelles d’essais.

    2- Osons un sol sauvage, non labouré, non traité même biologiquement ; la diversité des organismes du sol est notre sécurité, le non labour l’un des points clefs du contrôle des herbes, de la fertilité du sol et de la santé des plantes.

    3- Trouvons les conditions de vie de ce sol sauvage : l’abriter du soleil brûlant, des pluies battantes, du vent desséchant, du gel, assurer son humidité, … ne pas le tasser, …

    4- Développons aussi la diversité aérienne, ce qui va de pair avec l’amélioration souterraine : diversifier nos cultures, les associer avec des arbres fruitiers et forestiers, des plantes aromatiques, des zones sauvages (strictement sauvage) avec des abris pour petits mammifères et insectes, des haies en bordure, …

    5- Trouvons les conditions de vie des carabes, staphylins, hérissons, crapauds, lézards, orvets, … pour un contrôle efficace et sans danger des limaces et escargots. Le non labour et le zéro traitement sont essentiels. Par sécurité en cas d’hiver doux, adaptons nos zones de culture au parcours temporaire de grands prédateurs comme les canards. Au printemps les autres prédateurs seront de retour. Faire la même réflexion sur les prédateurs des mulots.

    6- Osons créer de petites fermes de proximité d’un à dix hectares seulement. Nous y sommes beaucoup plus efficaces pour augmenter nos productions, les suivre, assurer leur entretien, réagir face aux aléas, …

    7- Diversifions nos cultures : légumes, fruits, petits fruits, oeufs, céréales,… produits transformés et faisons la recherche de variétés résistantes et pérennes. La diversité renforce l’écosystème de la ferme, la sécurité alimentaire face aux aléas climatiques, la sécurité de nos revenus. Limitons ainsi les produits importés par la grande distribution (exploitation d’agriculteurs étrangers).

    8- Augmentons les productions de nos surfaces en superposant nos cultures grâce aux complémentarités
    - aériennes : fruitiers et légumes, fruitiers et poules, choux et salade, …
    - souterraines : racines superficielles et racines profondes chez les légumes, les petits fruits, les arbres ; et mélanger tout ça !
    - fertilisantes : pour l’azote : fève, haricot, luzerne, argousier, aulne, … captent l’azote de l’air pour les autres plantes.
    Pour les minéraux (et aussi l’azote) : par le retour sur le sol de rameaux, feuilles, pailles, … on recrée le cycle fertile de la forêt démarrant avec les arbres dont les racines profondes extraient de la roche les minéraux et oligo-éléments. Par ailleurs ne pas arracher les résidus de cultures et les laisser mourir en place permet de nourrir le sol et de minimiser l’exportation des minéraux. Alors le compost devient inutile et pourtant la fertilité va augmenter à moindre effort et à moindre coût.

    9- Créons des fermes efficaces en utilisant par exemple la méthode de conception « PERMACULTURE » et étudions, développons « L’AGRICULTURE NATURELLE de Fukuoka » ou tout autre agriculture écologique qui nous convienne. Osons créer des fermes expérimentales car cette agriculture moderne a besoin de chercheurs et de praticiens pour atteindre un niveau de perfectionnement suffisant.

    10- Entraidons-nous quelques soient nos pratiques actuelles ! Agriculteurs conventionnels ou non, gros céréaliers ou petits maraîchers, agriculteurs ou jardiniers, paysans ou scientifiques, producteurs ou consommateurs, … de France ou d’ailleurs : nous sommes tous sur le même bateau à faire face au même défi planétaire : soit « survivre empoisonnés et exploités, mourir de guerres ou de famines » soit « vivre dignement sur une planète écologiquement, socialement et économiquement saine ».

    « L’exportation ne nourrit pas son pays » – « L’agriculture écologique peut se pratiquer partout sur la planète » – « A moindre coût et sans retour à l’ancien temps des labeurs » – « Car elle fait travailler la nature pour épauler l’homme » – « À chaque pays son autosuffisance et ses pratiques culturales écologiques, adaptées aux situations » – « … et l’être humain, le monde, se nourrit de lui-même là où il vit ».
    Janvier 2009 – Richard Wallner

Laisser un commentaire

 

Un autre monde est possible. |
l'oeil dans le pli |
Convention Collective 66 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toutazimuths
| Colline des Funiculaires
| Réfléchir ensemble